Le Smic définie le montant du salaire minimum légal en France. Au 1er Janvier 2014 il sera revalorisé passant ainsi à 1,1%.

Smic en France

Le salaire minimum interprofessionnel de croissance (Smic) passera à 9,53 euros brut par heure soit 7.33 euros net de l’heure. Cela représente une augmentation du Smic de 1,1% en 2014, contre 0,3% au 1er janvier 2013.

Sur la base de 35 heures par semaines, le montant mensuel du salaire minimum est de 1 445,38 euros brut (1112.94 euros net) en 2014 soit une revalorisation légèrement supérieur à 13 euros. En 2013, pour un mois de travail, sur la base de 151,67 heures, le Smic mensuel était de 1 430,22 euros brut (1101,30 euros net).

Smic brut

En 2014, le Smic mensuel brut devrait atteindre selon le gouvernement 1445,38 euros.

Le Montant brut du Smic

Smic horaire brut

En 2014, le smic horaire brut est revalorisé de 10 centimes. Il atteint 9,53 euros de l’heure au 1er Janvier 2014, contre 9,43 euros pour 2013.

Le montant brut du Smic horaire

Smic net

En 2014, le Smic mensuel net évolue lui aussi. Après déduction de la CSG et de la CRDS (un impôt créé en 1996 pour combler les déficits de la Sécurité sociale), il atteint environ
1112.94 € net par mois au 1er janvier 2014 pour 35 heures hebdomadaires contre 1 101,30 € net au 1er janviert 2013.

Les 2,3 millions de Français qui touchent le Smic gagnent donc 12 euros de plus par mois par rapport au 1er janvier 2013.

Le montant net du Smic

Smic horaire net

En 2013, le montant du Smic horaire net tourne autour de 7,39 euros. Ce chiffre ne peut être qu’indicatif car le montant des cotisations sociales retenues sur le Smic horaire brut peuvent varier d’une fiche de paie à une autre.

Calcul du Smic

Jusqu’en 2009, le calcule du Smic était revalorisé tous les 1er juillet de chaque année. En 2010, la date de cette réévaluation change de mois, elle est fixée au 1er janvier.

En février 2013, un nouveau mode de calcul du Smic est mis en place. Deux éléments sont à prendre en compte :

– l’inflation pour les ménages du premier quintile de la distribution des niveaux de vie (soit les 20% des ménages les moins aisés),
– la base de la moitié du gain de pouvoir d’achat du salaire horaire moyen des ouvriers et des employés.

L’augmentation du Smic est calculée en additionnant :

– l’évolution de l’indice des prix à la consommation (IPC), précisément celui des ménages urbains (ouvrier ou employé)
– la moitié de la croissance du pouvoir d’achat (salaire horaire de base ouvrier « SHBO »)

Le Smic est également rehaussé lorsque l’indice des prix (hors tabac) augmente de plus de 2%.

Enfin, par ces modes de calcul, le gouvernement peut choisir de donner un coup de pouce au Smic en allant au-delà de ces hausses minimales.

Par ailleurs, l’EHESS est un groupe d’experts sur le Smic qui émet chaque année des recommandations concernant l’évolution du salaire minimum. Il est présidé par François Bourguignon, directeur d’études à l’EHESS

Évolution du Smic

Ci-dessous un tableau montrant l’évolution du Smic mensuel brut entre 2005 et 2014.

Evolution du Smic mensuel brut

Smic et salaire minimum

Le Smic correspond au salaire minimum légal en France. Les employeurs ne peuvent pas rémunérer un salarié, en-dessous de ce seuil quel que soit son contrat. Plusieurs grandes entreprises ont été condamné par le Conseil des prud’hommes pour non-respect du Smic.

Mais les conventions collectifs peuvent définir une rémunération minimale selon l’emploi et le poste occupé dans une entreprise. Dans ce cas, c’est le salaire minimum conventionnel qui doit être respecté (supérieur au Smic)

Smicards en France

Au 1er janvier 2013  c’est près de  2 million de salariés (hors apprentis et hors intérimaires) des entreprises qui étaient payés au Smic  ce qui représente 13% des salariés. Le nombre de smicards en France s’établit à 3,1 million au 1er janvier 2014.